Sleeve Gastrique

Sleeve Gastrique de Fabienne : Episode 4 : 18 mois après…

La dernière fois que je vous ai raconté mon histoire, cela faisait 9 mois que j’avais été opérée.

J’ai donc été opérée en septembre 2016 d’une sleeve gastrique avec un poids de départ de 97,50 kgs.
A ce jour j’ai perdu 51 kgs, pour un objectif qui était de 40 kgs.
Donc l’objectif est bien dépassé mais je me retrouve dons aujourd’hui en situation de maigreur, mon IMC étant proche de 18.

Mon suivi diététique

complémentation après sleeve gastrqueJe suis donc surveillée par une diététicienne qui me prescrit des cures de protéines et en surveillance également par l’associé de mon chirurgien, qui est, lui, très conscient de l’importance du suivi.
Je mange toujours très peu, les repas sont d’ailleurs assez compliqués.

Et mes bilans sanguins ?

Comme je vous l’avais dit dans mes précédents témoignages, je me suis complémenté avec des vitamines spécialisées pendant la première année. J’ai arrêté aujourd’hui, et je n’ai pas de carences. Mais mon endocrinologue me suit aussi très bien, avec des prises de sang fréquentes.

Quelques soucis tout de même …

J’ai eu aussi de gros problèmes de remontées d’air, pas de remontées acides mais de l’air, il m’arrive parfois de faire jusqu’à 50 rots dans la soirée, ce qui est très désagréable car à force ça me coupe la respiration. Mais je n’ai cela que par vague, ça peut durer des semaines et après plus rien.
Mais j’ai fait une radio de bébé estomac qui se porte à merveille.
Le chirurgien me dit de ne pas m’inquiéter pour cette perte de poids trop importante, et qu’il faudra prendre des dispositions à 2 ans post op. Mais quelles dispositions ? Je ne sais pas encore.

Ma nouvelle vie

J’ai vraiment découvert avec mon expérience que le suivi de la chirurgie bariatrique est devenu une véritable priorité pour la réussite de cette intervention, et le trouvant parfois pas assez organisé, depuis octobre 2017, j’ai créé une association de patients sur Nîmes qui s’appelle Némo. Nouvelle Entraide Mutuelle autour de l’Obésité.

http://nemobesite.fr/ 

dialoguer-association-santinov-blog-m1

L’association est en plein essor, il y a une véritable demande.
Je participe avec l’aide de la Polyclinique à des réunions post op et pré op (15 jours avant et après l’opération) ainsi qu’à des réunions post op 1 an.
1 fois par mois Némo organise une réunion toujours au sein de la Polyclinique avec des intervenants médicaux (diététiciennes, psychologues, chirurgiens en chirurgie bariatrique et en chirurgie réparatrice).

J’organise aussi des ateliers diététiques et des bourses de vêtements.
Tous les mois il y a un minimum de 20 personnes qui assistent à ces réunions.
Tous les samedis après-midi avec l’aide d’un coach sportif en activité physique adaptée nous organisons de l’activité physique. Qui attire beaucoup de monde.
J’ai également assisté à un colloque avec la ligue Nationale de l’obésité
Ainsi qu’à une réunion sur Paris organisée par le Cnao.

Je suis donc bien occupée car je fais également beaucoup de sport (tous les jours).bypass gastrique marche

Il est très important d’aider, d’accompagner, de soutenir les personnes qui s’interrogent sur leur poids.

Le partage d’expériences rassure beaucoup aussi les patients.
Le groupe sur Facebook (chirurgie bariatrique du Gard) que j’anime depuis aout 2016 compte actuellement 250 membres. Il est très vivant et les membres témoignent énormément leurs inquiétudes, leurs interrogations, leur réussite, leurs photos avant-après. Mais s’encourage entre eux, en disant que cette opération est une renaissance, une nouvelle vie.

Mais il faut surtout se dire que ce n’est pas une opération miracle, il faut etre suivi, et ça le reste de sa vie, se dire aussi qu’un rééquilibrage alimentaire est essentiel, que la pratique d’une activité physique est indispensable pour la réussite d’une perte de poids à long terme.

Fabienne.

Nous ne sommes pas des médecins, et tous ces conseils nutritionnels sont donnés à titre indicatif. En cas de questions ou de problèmes, consultez votre médecin.
Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’une alimentation variée, équilibrée, d’un mode de vie sain et tenus hors de portée des enfants. Les personnes sous contrôle médical, les femmes enceintes ou allaitant doivent demander conseil à leur médecin avant de prendre un complément alimentaire. Il est conseillé de respecter la dose journalière indiquée.
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière.
http://www.mangerbouger.fr/