news sur protéines après sleeve ou bypass

Obésité : Une étude prouve la diminution de l’espérance de vie…

La plus grande étude jamais réalisée sur le sujet de l’obésité et de l’espérance de vie :

De nombreuses études ont essayé de démontrer de puis des années l’incidence de l’obésité sur l’espérance de vie, mais chaque étude montrait des limites quant à sa méthode d’analyse et de traitement, donnant lieu à de multiples controverses.

Afin d’en finir avec ces controverses, les chercheurs de l’école de santé publique de Harvard (Etats-Unis) et de l’université de Cambridge (Royaume-Uni), ont réalisé la plus importante et la plus rigoureuse étude à ce sujet.

500 chercheurs, plus de 300 institutions ont participé à cette étude, regroupant les données de santé de 239 études conduites entre 1970 et 2015 et concernant 3,9 millions de personnes adultes sur quatre continents. Elle a ainsi mesuré le risque de mourir de façon prématurée, avant l’âge de 70 ans. Ont été exclus de l’étude, les fumeurs, anciens fumeurs, malades, et personnes décédées peu après l’étude, pour éviter une altération des informations.

etude-lancet-obesite-esperance-vie

Obésité = baisse de l’espérance de vie : Des résultats sans ambiguïté

« En moyenne, les gens en surpoids perdent un an d’espérance de vie, les personnes modérément obèses trois ans », précise Emanuele Di Angelantonio, de l’université de Cambridge (Royaume-Uni), et principal auteur de l’étude. « Quant aux personnes atteintes d’obésité sévère, elles perdent environ dix ans d’espérance de vie », ajoute l’expert qui en déduit donc « que le surpoids ou l’obésité sont associés à un risque accru de décès prématuré ». Ainsi, l’espérance de vie diminuerait « régulièrement et fortement » au fil des kilos en trop.

Les hommes plus touchés que les femmes par la baisse de l’espérance de vie liée à leur obésité.

Mais l’étude ne s’arrête pas là. Selon Emanuele Di Angelantonio, le risque de l’obésité sur l’espérance de vie est « trois fois plus grand chez les hommes que chez les femmes ». En effet, le risque de mourir avant 70 ans est de 19 % pour les hommes et de 11 % pour les femmes ayant un IMC (calculé en divisant le poids par la taille au carré) normal. Un chiffre qui monte à 29,5 % pour les hommes et 14,6 % pour les femmes modérément obèses (IMC de 30 à 34,9).

Source : Ouest-france.fr –  http://www.ouest-france.fr/sante/obesite-une-perte-desperance-de-vie-3-10-ans-4374892  – article consulté le 18/07/2016

Nous ne sommes pas des médecins, et tous ces conseils nutritionnels sont donnés à titre indicatif. En cas de questions ou de problèmes, consultez votre médecin.
Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’une alimentation variée, équilibrée, d’un mode de vie sain et tenus hors de portée des enfants. Les personnes sous contrôle médical, les femmes enceintes ou allaitant doivent demander conseil à leur médecin avant de prendre un complément alimentaire. Il est conseillé de respecter la dose journalière indiquée.
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière.
http://www.mangerbouger.fr/