Dumping syndrome et Bypass : ce qu’il faut savoir

Qu’est-ce que le Dumping syndrome post Bypass ?

bypass-chirurgie-obesite-santinov.comLe Dumping syndrome est un malaise général qui survient plus ou moins rapidement  après une prise alimentaire. Ce syndrome est également appelé « vidange gastrique rapide ». Habituellement rare, il est assez fréquent chez les personnes ayant bénéficié d’une chirurgie bariatrique, et plus particulièrement d’un Bypass.  Un certain nombre de cas sont également décrits chez les personnes ayant eu une Sleeve Gastrectomie.

Quelles sont les causes du Dumping syndrome ?

La cause principale de l’apparition de ce symptôme est l’arrivée brutale dans l’intestin grêle des aliments, et notamment des aliments riches en sucres rapides.

En effet, la réduction de la taille de l’estomac après Bypass implique un passage des aliments très rapide dans le jéjunum de l’intestin, relié directement à l’estomac après cette intervention.

Il y a 2 types de Dumping syndrome : Précoce (10 à 30 mn après avoir mangé) et tardif (entre 1 et 3 heures)

  • Le Dumping syndrome précoce est généralement déclenché par l’ingestion trop importante de glucides simples (sucres). En effet, la plupart des sucres rapides sont des molécules de petite taille, de sorte qu’un gramme (par exemple) de sucre de table a un plus grand nombre de molécules que (par exemple) un gramme de protéines. Cette  concentration  importante de molécules attire une quantité de fluide similaire dans l’intestin, et il devient hypertendu (causant des douleurs et des crampes). À leur tour, ces crampes, déclenchent des réactions hormonales et nerveuses.
  • Le Dumping syndrome tardif est causé par des fluctuations de la glycémie chez les patients dont l’anatomie digestive a été modifiée. Le sucre est rapidement absorbé dans la circulation sanguine, provoquant une augmentation rapide de la glycémie. Le pancréas réagit alors en sécrétant une quantité tout aussi importante d’insuline pour absorber l’excès de sucre dans le sang, ce qui déclenche les symptômes habituels d’hypoglycémie.

 

Les symptômes du Dumping syndrome

Pour le cas du Dumping syndrome précoce, les premiers symptômes sont généralement des troubles digestifs comme des douleurs et/ou des crampes intestinales, et/ou des diarrhées. A cela, s’ajoutent une sensation de malaise, des bouffées de chaleur, des palpitations.

Pour le Dumping syndrome tardif, les symptômes principaux sont une rapide sensation de faim, des sueurs, des vertiges et des tremblements.

Que faire en cas d’épisode de Dumping syndrome ?

Lors de l’apparition des premiers symptômes, le bon réflexe est de s’allonger sur le dos ou sur le côté. Cette position est la plus confortable pour vous, et aidera votre organisme à faire disparaître les symptômes dans les 10 minutes environ.

Il n’est malheureusement pas toujours possible de vous allonger lorsque ce produit ce phénomène. Il est donc primordial de connaitre les choses à faire et ne pas faire pour l’éviter.

Que faire pour éviter le Dumping Dumping syndromesyndrome ?

Il existe 4 grandes règles alimentaires pour éviter ce phénomène:

Limiter au maximum, voir totalement supprimer les glucides rapides tels que le sucre (saccharose, les boissons sucrées, les confitures, bonbons, miel, glaces, pâtisseries….

Limiter les lipides (graisses). Une consommation excessive peut créer l’apparition de ce syndrome, dans une moindre mesure qu’avec les glucides, mais quantité dépendantes, donc à surveiller.

Fractionner votre alimentation en 5 à 7 prises journalières tout en mastiquant bien vos aliments. En effet, une manière d’éviter ce phénomène, est de limiter l’arrivée de quantité « importante » de nourriture dans l’intestin en une seule fois. Le fractionnement est donc nécessaire.

Ne pas boire pendant les repas. La boisson accélère en effet la vidange gastrique, et peut donc amplifier le phénomène.

Nous ne sommes pas des médecins, et tous ces conseils nutritionnels sont donnés à titre indicatif. En cas de questions ou de problèmes, consultez votre médecin.
Les compléments alimentaires doivent être utilisés dans le cadre d’une alimentation variée, équilibrée, d’un mode de vie sain et tenus hors de portée des enfants. Les personnes sous contrôle médical, les femmes enceintes ou allaitant doivent demander conseil à leur médecin avant de prendre un complément alimentaire. Il est conseillé de respecter la dose journalière indiquée.
Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière.
http://www.mangerbouger.fr/